Sélectionner une page
icon-couteaux-blanc

Couteau de poche haut de gamme

Fabrication Française de couteaux

Coutellerie artisanale

Les origines
du couteau de poche

Qui n’a pas reçu son premier couteau de son père ou grand-père ? Cadeau traditionnel, souvent offert à son fils ou sa fille, le couteau de poche artisanal fait partie intégrante de notre culture. Depuis quand ? Voyons un peu.

Le plus vieil exemplaire retrouvé date de 500 ans av. J-C. À lame fixe, sa petite taille l’assimile tout de même à un couteau de poche. Les modèles pliants à friction arrivent chez les Romains. Ils créent alors leur propre version du couteau suisse. L’époque viking popularise le couteau pliant sous diverses formes : à friction, à fermoir avec un loquet. Suivent les célèbres Gully, Penny knives, les ancêtres de l’Opinel. Dès 1660, l’invention du ressort amène le fameux cran d’arrêt puis le Navaja, proposant désormais un système de verrouillage. Viennent les couteaux japonais forgés à la main. Au début du XXe siècle, la France (Thiers) crée des modèles plus populaires encore en vogue à ce jour.

Les couteaux régionaux |
Âme du savoir-faire traditionnel

Lors de la 25e édition du salon international du couteau d’art et de tradition, Ouest France titre que « le couteau de poche, c’est l’âme des régions ».

Le Thiers ouvre la marche, puis s’ajoutent la navette, le kenavo, le Laguiole, le Corentin de Quimper, le Clermont, le Cantal, le London (prononcez-le bien à la française), etc. Non, ce ne sont pas des noms de fromages, mais bien des modèles de couteaux régionaux, pliants et propres à chaque terroir.

À l’instar de ses homologues, le couteau Morta s’intègre dans une forte culture patrimoniale. Avec son manche issu d’un bois de Brière, il est entièrement fait main dans un atelier de Saint-André-des-Eaux. À la coutellerie JHP, vous croisez plusieurs métiers : chercheur d’or… noir de Brière, forgeron, métallier, ébéniste. Les artisans (et artisanes) couteliers creusent puis on extrait, on guilloche, on huile, on expédie. Bref, on met en valeur le savoir-faire traditionnel en mariant les matériaux nobles.

Couteau de poche
Haut de Gamme

Qu’entend-on exactement par un haut de gamme lorsqu’on discute couteaux ? Plusieurs critères composent cette épithète charmeuse aux évocations de luxe :

  • le respect d’un savoir-faire traditionnel artisanal ;
  • le fait main et avec passion ;
  • l’utilisation de matières nobles ;
  • le détail supplémentaire qui change tout, comme les gravures ou le poinçon ;
  • la complexité des mécanismes ou le côté noble des matériaux employés.
En savoir plus sur nos Couteau de poche haut de gamme

Le Morta | Or noir de Brière

Cœur du Couteau Morta, ce chêne des marais de Brière constitue le manche de tous les couteaux de l’atelier, qu’ils soient fixes ou pliants, de table ou de chef, que l’acier de leur lame soit forgé, inoxydable ou damassé. Le morta fait de ces objets d’art le couteau original, régional par excellence. Bois noble entre tous, il ne s’associe qu’à du haut de gamme, question de standing !

Toutes les pièces qui sortent de l’atelier JHP arborent fièrement le poinçon, témoin de leur authenticité et de leur renommée : couteau de poche de qualité, oui ou non ?

L’ivoire de mammouth

Vous avez dit matière noble ? Alors, faites-vous plaisir et ajoutez trois petites instructions d’ivoire de mammouth et renforcez le caractère historique de votre couteau de poche.

La fibre vulcanisée

Matière composite issue du coton ou de la cellulose, la feuille de fibre vulcanisée bleue ajoute un reflet et un éclat lumineux face au noir du morta.

La gravure

Offrir ou s’offrir un couteau personnalisé fait aussi partie de la tradition. La gravure des initiales du propriétaire rend le couteau unique. Ce détail de personnalisation le rendra exceptionnel. La crème de la crème, diront certains. Pas inutile, rajouterons-nous, après avoir coupé les champignons, tranché un saucisson ou un filet de sole.

Choisissez les lettres parmi trois typographies proposées.

Quelle qualité de lame pour un couteau de poche haut de gamme

La réponse se trouve dans la question. Restons entre matières stars. L’atelier JHP fabrique ses couteaux avec trois types d’aciers, tous de haute qualité et dureté. Sous quelle lame allez-vous fondre ?

L’acier carbone | Les couteaux forgés

Reconnu pour son tranchant exceptionnel, l’acier carbone 90mcv8 est forgé à chaud. Il présente une dureté de 60 HRC Rockwell, soit une résistance de très haute qualité. N’ayez crainte de couper un steak trop cuit, la lame ne bougera pas. Rassurez-vous face à une vraie matière dure, non plus. On met l’accent sur le fait qu’il n’est pas inoxydable. On le nettoie donc avec un chiffon sec et doux.

Visitez la gamme Brut de Forge

L’acier inoxydable | Couteaux de cuisine et de table

Son nom l’indique : un vrai plus pour qui travaille à l’extérieur. Pour autant, on le garde hors de l’eau : comme tous les matériaux naturels (bois ou corne), le Morta risque de voir ses propriétés esthétiques s’altérer à son contact.

On parle ici d’acier Sandvik 14c28n, d’une dureté de 59 HRC Rockwell. Nous sommes donc sur la même qualité que l’acier carbone. Tous les avis sont tranchés sur ce point.

Admirez le couteau de chef inox et l’ensemble des couteaux d’office et de table

L’acier Damas | Les couteaux damassés

D’une dureté équivalente aux deux autres, l’acier de Damas ajoute une dimension historique à votre couteau pliant artisanal. Procédé perdu dans les sphères du temps, l’époque moderne le reproduit grâce à la métallurgie des poudres. Le frittage des aciers RWL34 et PMC27 produit un alliage, rendant la lame Damas brillante aux reflets mats. Ses arabesques sombres et moirées rappellent le noir du morta.

Je découvre la gamme Damas et veux tout savoir sur cet acier

Couteau de poche | Pour qui ?

Largement démocratisé, le couteau de poche s’offre à tous et en toutes circonstances. Nous l’avons dit, selon la tradition, les aînés donnaient leur premier couteau aux jeunes, souvent garçons. Âge pour le scoutisme, sorties entre copains, colonies de vacances, communion, service militaire, les occasions ne manquaient pas.

Aujourd’hui, le petit couteau de poche se veut mixte. Garçons ou filles, tous bricolent, cuisinent, campent et montent leur bivouac. Alors, peut-être les plus délicats ou vieux jeu (c’est selon) préfèreront un modèle épuré pour ces dames. Une lame de Damas pliante ou fixe, apporte originalité et transforme le couteau de poche en vrai petit bijou. Notons que le monde moderne n’y est pour rien. Autrefois, les femmes portaient un couteau pour leur sécurité et les travaux quotidiens.

On choisit la longueur de la lame en fonction de l’utilisation prévue. Les longues lames tranchent les grandes pièces de viande ou filets de poisson, les plus courtes s’attaquent aux fleurs, arbustes, herbes aromatiques. Tous sont pensés pour entrer dans les poches, les sacs. Ce sont des couteaux nomades, ils vous suivent partout en toute discrétion. Comme la taille, le poids varie (entre 100 et 175 grammes) selon les modèles. Hyper léger dans sa version mini.

Rappel des longueurs de lames (en cm) et du poids des couteaux de poche (en grammes).

Gamme Poids Couteau replié Couteau ouvert Tranchant utile
Mini 100 9 16 6,8
Grand Modèle 116 11 20,5 8,5
XL 175 13,5 24,5 10,5

Le système d’ouverture (nail nick) et le mécanisme de verrouillage (frame lock) permettent de le manipuler en toute sécurité. La lame (forgée, inox ou damas) s’intègre dans le manche en bois. Il se plie et déplie d’un simple geste.

Avoir un couteau sur soi est chose courante. Bientôt, sur notre blog, un article sur la réglementation du port du couteau en France.

Couteau de poche | Pour quoi faire ?

Quelle question ? Tout ! Le couteau de poche est polyvalent et multitâche. Compact et associé à un manche en bois ergonomique, il devient non plus pratique, mais indispensable. Loin d’être sectaire, il s’adonne à toutes les missions que vous lui confiez :

  • découpe et tranche en cuisine, écaille et ouvre le poisson ;
  • fignole en menuiserie ;
  • fait des jaloux en pique-nique si les parts s’avèrent inégales ;
  • cueille les fleurs dans le jardin ou les champignons en forêt ;
  • travaille au potager (légume, mauvaises herbes) ;
  • coupe une corde (pêche, chasse, piège) ;
  • grave les initiales des amoureux sur les bancs publics (qui a dit ça ?), etc.

Le saviez-vous ?

Il apparaît dans la catégorie « sécurité » de la liste des indispensables à prévoir dans le sac de randonnées, selon une grande marque spécialisée. Question de survie ?

Retrouvez sur la boutique en ligne toutes les informations de prix, stock, délai et frais de livraison. Vous y verrez les accessoires (étuis, fourreaux et ceintures). Mieux, venez visiter la coutellerie et découvrez le patrimoine local et l’amour du made in France.

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la boutique
      Calculer les frais de port