Sélectionner une page
Ivoire de Mammouth - Couteaux Morta -

Ivoire de Mammouth | Mariage de l’Or blanc et de l’Or noir

Ivoire des glaces ou or blanc, l’ivoire de mammouth, avec sa blancheur nacrée, regorge tant de secrets d’histoire que de beauté. Le permafrost libère de leur sarcophage de glace ces pachydermes fossilisés, disparus depuis 10 000 ans. Ainsi dévoilées à la surface du globe, ces défenses fournissent à l’homme du XXsiècle une superbe matière naturelle. Déjà prisé à l’époque de l’antiquité qui lui prêtait des pouvoirs surhumains, l’ivoire reste encore très populaire de nos jours. Particulièrement apprécié des Orientaux, il sert à fabriquer des touches de piano, bijoux, boules de billard ou manches de couteaux. Bien entendu, son extraction et son exploitation sont réglementées. Mais, saviez-vous que l’ivoire de mammouth contribue à la sauvegarde des espèces vivantes, telles que l’éléphant d’Afrique ?

Ivoire de mammouths | Or blanc à ciel ouvert

Le permafrost, premier fournisseur d’ivoire de mammouths

Véritable sarcophage pour animaux préhistoriques fossilisés, le permafrost dévoile petit à petit ses trésors vieux de 10 000 ans. Pergélisol, vous connaissez ? Cette version française du terme permafrost s’applique aux terres qui restent gelées au moins deux années consécutives, soit 20 % de la planète. C’est précisément là que se trouvent les corps fossilisés des espèces aujourd’hui disparues. Le réchauffement climatique, notamment en Arctique, au nord de la Russie et du Canada, fait fondre cette épaisse couche de glace, révélant par là même, les squelettes, ossements et défenses des animaux congelés depuis des millénaires. Cette nouvelle ressource naturelle a quadruplé le commerce de l’ivoire entre 2004 et 2015.

La Iakoutie, actrice économique assumée

La Iakoutie (ou Yakoutie), région située au sud-est de la Sibérie, renfermerait en son sein quelque 500 000 tonnes de défenses de mammouths, dont 90 % en parfait état. Presque intégralement recouverte de permafrost, elle a fourni, en 2017, 70 tonnes d’ivoire de mammouths. Pas n’importe lequel, le Mammuthus Primigenus, que l’on trouve aussi en Alaska, plus connu sous le nom de mammouth laineux. Espèce définitivement éteinte, le commerce de son ivoire est donc tout à fait légal. Voici l’unique proboscidien dont on récupère de l’ivoire de qualité, note le guide d’identification de l’ivoire et de ses substituts1. Économie à part entière, cette matière fossile nourrit toute une population locale, dont c’est la quasi seule ressource, selon Valéri Plotnikov, paléontologue à l’académie des sciences de Iakoutie. « Ici, il n’y a pas de travail, pas d’usines, que de la glace. Alors, pourquoi ne pas développer ce commerce ? », déclare-t-il en surnommant sa région de prédilection, le « réservoir à mammouths ».

Un juste équilibre avec la réglementation des prélèvements

En Iakoutie, la collecte d’ivoire reste à la portée de tous les détenteurs de permis, relativement faciles à obtenir. C’est sur ce point que les protecteurs de l’environnement veulent agir. Les chercheurs d’or blanc n’hésitent pas à utiliser des pompes à eau ou à couper la glace et creuser des tunnels au jet d’eau pour extraire les défenses. Ce sont ces méthodes d’exploitations qui appellent à polémique. Certains plongeurs fouillent les rivières en y accédant sur des bateaux à moteur, note le Siberian Times. La solution la plus fédératrice semble celle d’un opérateur unique, certifié, chargé de collecter, transformer et exporter les défenses de mammouth. Cette solution préserverait l’environnement.

Ivoire de mammouth | Une arme contre le braconnage

Exploiter l’ivoire de mammouths pour sauver les éléphants d’Afrique

En décembre 2017, la Chine légalise le négoce d’ivoire de mammouths. Pourquoi ? Car cet ivoire représente une parfaite alternative à celui d’éléphants. En se substituant aux défenses de l’éléphant, animal vivant et victime de braconnage, l’ivoire de mammouths aide à la lutte pour sa préservation. Ainsi, Pékin prohibe les achats et ventes de l’ivoire, son commerce en ligne, mais aussi l’entrée sur son territoire de souvenirs ramenés de l’étranger. Selon l’ONG, Faunawatch, la Chine, friande de sculptures et autres objets en ivoire, participait à la maltraitance des pachydermes vivants. L’agence officielle Chine nouvelle se félicite, en effet, de la baisse de 80 % des saisies d’ivoire et d’un recul des prix de 65 % suite à cette décision. En Chine, posséder de l’ivoire montre son appartenance à une classe sociale élevée.

En approvisionnant la demande en ivoire, les défenses de mammouths contribueraient à sauver l’éléphant d’Afrique du braconnage. En 2019, le Cambridge Core2 affirmait qu’interdire l’exportation d’ivoire de mammouths ferait doubler la valeur de celui de l’éléphant et donc augmenter la quantité d’animaux impactés.

À noter que le commerce des défenses d’éléphant faisait, déjà depuis 1989, l’objet d’une prohibition internationale.

Mammouth ou éléphant | Question de vivianite

Comment différencier l’ivoire du mammouth de celui de l’éléphant ? Seul le premier renferme de la vivianite. Ce minerai, phosphate de fer, confère à l’ivoire de mammouth de légères inclusions colorées brunes ou bleu vert. Attention cependant avant de catégoriser une pièce jugée trop uniforme ! Les figurines, jeux d’échecs ou autres objets sculptés parfaitement blancs peuvent aussi provenir de matière synthétique. Pour tout savoir sur l’identification de l’ivoire, des registres tels que celui du CITES recèlent toutes les informations.

Couteaux en ivoire de mammouth | Question de dosage

Incrustations d’ivoire sur les manches de couteaux

Chez Couteaux Morta, nous ne souhaitons pas favoriser l’utilisation de cette matière à grande échelle. Nous voulons simplement rappeler le caractère millénaire et souverain des matières ancestrales. C’est pourquoi, les couteaux en ivoire de mammouths n’existent pas en tant que tels à notre catalogue. Ici, seul notre bois local, le Morta, est autorisé à accompagner nos lames. Lui-même quintuple millénaire, il s’allie parfaitement à l’ivoire. Nous proposons donc juste trois petites incrustations sur chaque face du manche du couteau pour le rehausser. De la même manière, en option aussi, un filet de fibre vulcanisée vient ajouter une légère note bleue.

 

Le mariage de l’or blanc et de l’or noir

Nous y voilà ! À l’instar du mammouth qui retrouve le monde des vivants, son or blanc a trouvé son bonheur en la personne du Morta. Nouvelle alliance des matières pour un duo de choc qui fera des heureux. Blanc et noir, Ying et Yang, équilibre parfait et absolu. Allons, on s’égare un peu, peut-être 😉… Mais, au-delà de leur beauté naturelle, ces deux précieux matériaux apportent une nouvelle dimension sociale. Laquelle ? Ah ! Suspens ! Découvrez prochainement comment assurer les fins de soirées grâce aux Couteaux Morta. 

Retrouvez l’ivoire de mammouth incrusté sur nos couteaux fixes, nos couteaux de cuisine et de table, et nos couteaux pliants.

L’amour des matières naturelles rallie les amateurs de beau et de vrai. Pour autant, prendre soin des ressources de notre planète reste un impératif non négociable. L’ivoire de mammouth, comme le Morta, s’avère un trésor qui mérite de prendre place sur des objets de valeur. C’est ce que nous offrons chez les Couteaux Morta. Envie d’en savoir plus ? En quête d’une idée cadeau ? Contactez-nous !

 

Partagez sur les réseaux sociaux

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la boutique
      Calculer les frais de port